Loading...

ME OUSSEYNOU NGOM : « SONKO N’A POSÉ AUCUNE RÉSISTANCE »

Accusé de viols répétitifs et menaces de mort, leader de Pastef les Patriotes, Ousmane Sonko, qui devait déférer à la convocation du juge d’instruction du 8e cabinet, a vu son dossier se corser. Il a été arrêté par les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie pour les chefs de trouble à l’ordre public et participation à une manifestation interdite. Ce, après que son cortège a été bloqué des heures vers Mermoz. Des charges que ses avocats rejettent. « Nous prenons l’opinion publique à témoin. Sonko n’a commis aucun acte dans le sens de troubler un quelconque ordre public. Il a voulu déférer à la convocation de la justice. Il n’a posé un acte permettant de laisser croire qu’il voulait troubler l’ordre public. Il y a eu des circonstances qui sont indépendantes de sa volonté », a déclaré l’un de ses avocats Me Ousseynou Ngom. Ajoutant : « On ne saurait lui imputer ces faits. En tant que citoyen, en tant que légaliste il n’a opposé aucune résistance. Ces gardes rapprochés ont été arrêtés »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *