Loading...

Le Japon nomme un ministre de la Solitude

Déjà tristement célèbre pour son taux de suicides élevé, le Japon vient de nommer un “ministre de la Solitude” pour combattre un fléau encore aggravé par la crise sanitaire.Tetsushi Sakamoto a été chargé par le Premier ministre Yoshihide Suga, d’examiner la question de la solitude et de “proposer une stratégie globale” pour lutter contre ce phénomène qui s’est gravement accentué avec la généralisation du télétravail dans l’archipel et le manque de relations sociales. 
Taux de suicides chez les femmes“Les femmes souffrent davantage que les hommes de cet isolement et font face à des taux de suicides croissants”, a déclaré le chef du gouvernement japonais. En effet, si le taux national a fortement augmenté pour la première fois depuis 11 ans (+3,7% en 2020), pour atteindre 21.000 décès, cette hausse inquiétante a surtout été constatée chez les femmes (+14,5%, -1% chez les hommes). 
Le Japon détient toujours le triste record du taux de suicide le plus élevé de tous les pays industrialisés du G7, avec 14,9 suicides pour 100.000 personnes, selon l’OCDE.Le précédent britanniqueCe nouveau ministère n’est pas une première mondiale. En janvier 2018, la Première ministre britannique Theresa May avait nommé une ministre de la Solitude pour lutter contre ce fléau, touchant 9 millions de personnes au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *